Portrait de conservatrice : Amaël Dumoulin (Ville de Dunkerque)

Prise de vue de Dunkerque depuis son port par Velvet en 2011.
"Dunkerque" de Velvet (2011). Source : Wikimedia Commons CC-BY-SA

Amaël Dumoulin dirige le réseau des bibliothèques de la ville de Dunkerque, un réseau dynamique et qui fait beaucoup parler de lui ; il a d'ailleurs reçu en 2016 le grand prix Livres Hebdo des bibliothèques. Chaque année des élèves de l'INET font des stages auprès de Mme Dumoulin ; l'interviewer nous a donc semblé indispensable pour comprendre ce que cela signifie être conservateur/conservatrice aujourd'hui.

 

Amaël Dumoulin fait partie de la promotion Rosa Luxembourg, diplômée en 2013 de l’Enssib et l’INET.

 

  • Pouvez-vous présenter votre parcours ?

 

Suite à un parcours universitaire en lettres modernes, je suis devenue professeur de français. Après une dizaine d’années d’enseignement, j’ai décidé de me reconvertir professionnellement afin de travailler avec des adultes et conduire une équipe. J’ai apprécié que mon action d’agent public soit plus en lien avec un projet territorial et politique et qu’elle puisse se développer dans un temps plus étendu, selon des cycles plus longs.

 

  • C’est quoi pour vous la bibliothèque de vos rêves ?

 

 Une bibliothèque « venez comme vous êtes », ouverte à tous, gratuite, tout le temps.

 

  •  Quelle est selon vous la (les) qualité(s) majeure(s) d’un conservateur ?

 

Je retiens l’engagement, qui me semble impliquer tant d’autres qualités (l’envie, le courage, la vision…). Par engagement, j’entends la capacité à promouvoir auprès des élus les missions des bibliothèques, à partager avec l’équipe des convictions en lien avec le service public, à écouter la population.

 

  • Y a-t-il des choses que vous avez changées dans votre manière de travailler au cours de votre carrière ?

 

Oui, j’ai appris, et j’apprends encore à prendre du recul, par rapport à certaines situations humaines notamment. Il n’existe pas d’organisation du travail idéale, pas de manager parfait, aussi bien formé soit-il.

 

  • Quelle est votre source de satisfaction au travail ? Quel est votre meilleur souvenir dans le cadre de votre profession ?

 

Ma plus grande source de satisfaction au travail, c’est quand à la fin d’une animation / saison / rencontre / etc. un collègue se tourne vers moi et me dit : « on a de la chance de faire un si beau métier ! ».

 

Mon meilleur souvenir ? La remise du grand Prix Livres Hebdo des bibliothèques francophones : nous sommes venus recevoir, en équipe, une récompense qui saluait un ensemble, c’est-à-dire notre travail acharné et notre engagement, avant de gratifier une réalisation marquante, comme une nouvelle bibliothèque par exemple.

 

  • Qu’est-ce qui vous semble important dans la formation d’un conservateur territorial de bibliothèque ?

 

Les échanges avec les professionnels et en tout premier lieu, ce que les élèves conservateurs peuvent apprendre les uns des autres.

 

Développer à la fois un esprit de groupe, d’équipe, tout en constituant un réseau professionnel solide.

 

  • Si vous étiez une œuvre d’art, laquelle seriez-vous ?

 

 Je n’aimerais pas du tout être une œuvre d’art. C’est achevé une œuvre d’art…

 

 

 

--> Amaël Dumoulin sur Linkedin : https://fr.linkedin.com/in/amael-dumoulin-383aa670

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0